La bonne étoile d’Hubert Reeves | Agence Science-Presse


« Non merci, l’astronomie, ça n’intéresse personne ! »
Voilà approximativement ce que les représentants d’une trentaine de maisons d’édition ont répondu à l’astrophysicien Hubert Reeves lorsqu’au début des années 1980, il a frappé à leurs portes avec un manuscrit dans lequel se trouvait la matière des conférences publiques qu’il donnait ici et là sur les mystères des origines du cosmos.

Sourced through Scoop.it from: www.sciencepresse.qc.ca

See on Scoop.itDr. Goulu